Le jeudi 21 juin, les membres de Bosta se sont donné rendez-vous au Jardin Botanique à Meise pour l’assemblée générale annuelle. L’immense collection de plantes est d’une valeur inestimable pour la recherche scientifique et pour l’homme tout court. Un peu comme Bosta, qui est vital pour l’industrie des fournitures de bureau et d’école. Une injection d’oxygène indispensable pour continuer à dynamiser notre secteur !

Courte visite du jardin botanique

L’assemblée commença par une visite guidée du fabuleux jardin botanique d’une superficie de 92 hectares, comptant 18.000 espèces végétales des quatre coins du monde. Les guides passionnés – des encyclopédies botaniques vivantes – firent visiter le parc et les serres aux membres. Il y a tant de choses à voir, qu’il faudrait une journée entière pour tout voir. Mais nous n’avions pas toute la journée, car il y avait encore bien plus que les merveilles botaniques au programme.

PBS-Network : partager les données en ligne

Après cette visite mémorable, il était l’heure de prendre un bon café et de bavarder un peu dans le cadre charmant du Château de Bouchout, autrefois une résidence royale de l’Impératrice Charlotte. Ensuite, ce fut le tour à Bob Boekema, expert en ventes et marketing, de donner une présentation sur PBS-Network, créé en 1996 comme organisation à but non lucratif par les grands fabricants allemands de fournitures de bureau. Aujourd’hui, PBS-Network veut également conquérir le Benelux avec une plateforme en ligne sur laquelle les données des fabricants sont partagées avec les distributeurs et les revendeurs. La plateforme en ligne veut ainsi simplifier les processus administratifs complexes, et agir comme intermédiaire indépendant afin de défendre les intérêts des différents intervenants du secteur.

Responsible Office voit les choses en grand

Kathleen Bosteels fit le point sur Responsible Office (RO) : la plateforme en ligne qui harmonise l’offre et la demande en matière de fournitures de bureau et d’articles scolaires durables et respectueux de l’environnement. Le but est de contribuer à l’ambition des pouvoirs publics de durabiliser à 100% les achats d’ici 2020. Pour l’heure, le site compte 12 fabricants, dont les deux nouveaux-venus Durable et Fellowes. RO soutient également les Green Deals : l’engagement volontaire entre les partenaires (privés) et la Région flamande de lancer ensemble un projet vert. Dessauvage et InterOffice furent félicités parce qu’ils sont les premiers revendeurs RO. Engageons-nous tous ensemble pour avoir des revendeurs dans toutes les provinces !

Les investissements responsables sont payants

Après un petit retour en arrière et un regard en avant à propos du Paper Show et l’encouragement du secrétaire Bea Wollaert à s’inscrire pour l’édition 2019, le président Frank Schelkens a présenté le bilan. Il expliqua très clairement pourquoi il était dans le rouge. Bosta est une organisation orientée vers l’avenir qui investit constamment dans des initiatives dont les membres retirent les bénéfices aussi bien aujourd’hui que demain. C’est surtout Responsible Office qui demande des efforts financiers pour faire de la durabilité une priorité pour tout le secteur. Bosta compte à nouveau équilibrer son bilan d’ici 2020.

Élection Conseil d’Administration

Vinrent ensuite les formalités de l’assemblée générale. Frank Schelkens (Pilot) en est déjà à sa quatrième année comme président. Il passera donc le flambeau l’année prochaine. L’heureux successeur ? L’actuel vice-président Bert Lippens (Brepols), qui sera à son tour remplacé par Tom Smet (Staedtler). Tous les membres entrants et sortants du conseil d’administration ont été réélus. Ruben Tas (Despec) siégera désormais aussi au conseil d’administration, à la place de René Paolin qui quitte le conseil après de nombreuses années de soutien.

Bosta compte actuellement 81 membres – une croissance considérable qui s’explique notamment par les nouvelles formules d’adhérant DIS et DIS+.

Fidèle à la tradition, Bosta a servi tout un menu d’informations à ses membres, suivi d’une réception revigorante et d’un dîner exquis pour digérer toutes ces informations dans une ambiance conviviale.

Assemblée du printemps Bosta 2018 :
l’heure est à l’innovation !

Lors de la dernière assemblée printanière de Bosta, rien ne laissait présager qu’on était à quelques semaines du printemps. Par contre, nous avons eu la chance de jeter un regard vers l’avenir, puisque la réunion s’est tenue à Living Tomorrow. Ce lieu de rencontre unique permet aux visiteurs de découvrir les technologies de l’avenir. Chez Bosta, nous aimons regarder en avant, mais nous aimons tout aussi bien regarder en arrière. Au programme : une visite guidée de l’avenir, une évaluation du Paper Show et les tendances intéressantes et les chiffres présentés par GfK.

Robots dansants et réfrigérateurs intelligents

Les membres ont pu participer à une visite guidée et découvrir le monde magique de demain. La visite commença par une démonstration d’un sympathique robot hautement technologique qui nous a fait une petite danse sur les tons de 'Gagnam Style'. Le robot programmable est d’ailleurs capable de faire encore beaucoup plus. Ses ‘congénères’ sont même utilisés dans le secteur des soins de santé et de l’horeca. Nous avons également assisté à des démonstrations dans la cuisine futuriste de Zaha Hadid, avec entre autres un tableau d’affichage électronique qui crée des listes des courses à faire, propose des recettes et surveille votre consommation en eau. Nous avons également fait connaissance avec des applications innovantes pour le secteur médical, la (bio-)industrie, les sciences, et cetera. Par ailleurs, Living Tomorrow va bien plus loin que le logement. À l’avenir, les technologies présentées détermineront probablement une grande partie de notre vie. Quant à savoir si c’est une bonne nouvelle ou non, qui le dira ?

Paper Show 2018 : une impression impressionnante

Après un café tonifiant lors du moment de réseautage, le président Frank Schelkens a ouvert l’assemblée avec quelques sympathiques traits d’esprit. Vint ensuite le moment de présenter un très beau montage vidéo donnant une impression du Paper Show 2018. Bea présenta les chiffres de cette édition particulière : la première qui s’est tenue au Nekkerhal à Malines. Ce fut un salon qui se déclina en superlatifs : plus de place, plus de stands, plus d’exposants que jamais. Côté visiteurs, nous avons noté un statu quo par rapport à l’année dernière. Parmi les principales nouveautés, notons le press & meeting point, les Awards supplémentaires et un drone qui captait des images à 360 degrés.

Retrouvez le communiqué de presse détaillé du salon et des Awards sur le site internet de Bosta.

Un montant record pour la Maison Simba

Bea a également insisté sur plusieurs points à prendre en compte pour l’édition suivante les 20 et 21 janvier 2019 : faire plus de promotion aux Pays-Bas, inciter les marques à envoyer plus de produits pour la compétition des awards et utiliser davantage les opportunités commerciales offertes par le chéquier.

La meilleure nouvelle de ce salon était sans aucun doute la très belle somme collectée pour la Maison Simba de SOS Villages d’Enfants. Fidèle à la tradition, ce fut Kim Gevaert qui réceptionna le chèque d’une valeur de 13.500 euros. Détail amusant : on dirait que la famille Gevaert s’agrandit à chaque édition …

Le secteur en chiffres

La sympathique demoiselle qui vint présenter le rapport de GfK, put compter sur les réactions enthousiastes de la salle. Elle présenta les chiffres de manière très claire et avec beaucoup de flair. Les principales tendances à retenir :

·       Le consommateur devient ‘hyper-connecté’ : il achète de plus en plus en ligne, en utilisant différents appareils (ordinateur de bureau ou portable, smartphone, …).

·       La montée du numérique ne signifie pas pour autant la fin de la distribution traditionnelle : les entreprises doivent répondre aux souhaits des clients et le servir au doigt et à l’œil via tous les canaux disponibles. Bref, elles doivent lui offrir une expérience intégrée.

Des hauts et des bas

·       La confiance des consommateurs est en hausse, aussi bien en Europe qu’en Belgique. Notons que les Pays-Bas et le Luxembourg affichent des résultats nettement meilleurs que nous.

·       Le marché des technical consumer goods est relativement stable, bien que la vente en ligne de ces produits reste à la traîne en Belgique.

·       La vente des articles de papeterie est malheureusement en baisse, surtout en raison d’une chute des ventes de cartouches.

·       Par contre, sur le plan des instruments d’écriture, la Belgique affiche des résultats positifs.

Les rapports détaillés de GfK sont intégralement mis à la disposition des membres de Bosta – l’un des nombreux avantages de l’adhésion à Bosta.

Workshop GDPR : un must !

Bea a clôturé l’assemblée avec un mot d’explication sur les nouvelles formules d’adhérent DIS et DIS+, spécialement développées pour les entreprises de la distribution qui sont actuellement sous-représentées au sein de Bosta.

Notez également déjà l’atelier du 24 avril sur la GDPR dans vos agendas. Des professionnels qui connaissent notre secteur y donneront des informations cruciales sur la nouvelle législation et les nouvelles directives. Un événement incontournable. Vous recevrez bientôt une invitation e-mail avec des plus amples informations et l’endroit de l’événement.

Comme toujours, l’assemblée s’est terminée en beauté par un dîner au ‘restaurant du futur’.