L’assemblée Bosta du jeudi 16 mars dernier fera probablement date comme l’assemblée printanière la plus chaude dans notre histoire. Grâce au soleil, bien sûr, mais grâce aussi aux thèmes enthousiasmants : de l’initiative Responsible Office de Bosta aux exposés sur le label FSC et la responsabilité sociétale des entreprises. GfK nous a présenté les chiffres marquants de notre secteur, alors que notre secrétaire Bea pouvait nous présenter un scoop : le déménagement du Paper Show !

Clins d’oeil sportifs

La réunion s’est tenue au Martin’s Red à Tubize, un hôtel complètement équipé, situé à un endroit très particulier : le site d’entraînement des Diables Rouges. L’hôtel régale ses hôtes sportifs (et autres) avec une infrastructure de pointe et des tonnes de charme. Les membres Bosta ont reçu une visite guidée de l’hôtel et du site d’entraînement, suivie d’un moment de réseautage sous les premiers rayons de soleil. Ensuite, Bert Lippens eut l’honneur d’ouvrir l’assemblée avec une introduction au programme de la journée. Il évoqua brièvement les succès de Bosta des dernières années et souligna l’importance du travail d’équipe.

Le travail d’équipe est efficace

Carlo Bollen fit le point sur Responsible Office : une initiative lancée à la demande explicite des autorités. Depuis la fondation de la commission environnementale de Bosta (2014) et le lancement du site internet RO (2015), l’initiative suscite l’intérêt au compte-goutte. À l’heure qu’il est, le site comprend quelque 400 produits ‘verts’ d’environ huit fabricants. Afin de booster le site internet de RO, de nouveaux certificats seront ajoutés et permettront aux fabricants de se joindre plus facilement à certaines catégories (de produits). Bosta s’engagera encore plus activement à la sensibilisation des acheteurs auprès des autorités, des communes, des villes …

Une gestion responsable des forêts est payante

FSC, l’abréviation du Forest Steward Council, est une organisation internationale à but non-lucratif qui œuvre pour une gestion durable des forêts en imposant des critères sociaux, écologiques et économiques rigoureux. Bart Holvoet présenta la vision, la mission et le contexte et souligna l’importance du label FSC pour les secteurs dans lesquels les membres Bosta sont actifs. À retenir : la déforestation est un problème mondial qui a des conséquences néfastes pour toute la planète. Pourtant, le bois et le papier sont des matières premières magnifiques et diverses qui ont une empreinte écologique minimale, à condition qu’ils soient issus d’une gestion durable. Les produits dotés du label FSC méritent plus de promotion et de reconnaissance !

Responsabilité sociétale des entreprises : plus facile à dire qu’à faire

La Responsabilité Sociétale des Entreprises : une notion éloquente que beaucoup d’entreprises ‘revendiquent’, mais que très peu parviennent à vraiment mettre en œuvre. La Responsabilité Sociétale des Entreprises est une vision intégrée sur une gestion durable. Cela signifie qu’à chaque décision d’une entreprise, celle-ci doit en peser les effets sociétaux et économiques. D’ici 2030, MVO Vlaanderen (MVO = maatschappelijk verantwoord ondernemen) lancera pas moins de 17 objectifs, 169 objectifs secondaires et 229 indicateurs. Le MVO-scan en ligne permet aux entreprises d’évaluer en un tour de main leur score dans les domaines tels que le commerce équitable, le respect de l’environnement, une bonne administration, et cetera.

GfK : la Belgique en chiffres

L’agence d’études de marché GfK nous présenta les tendances générales du marché et les tendances spécifiquement pertinentes pour le secteur de Bosta. Malheureusement, la confiance des consommateurs est toujours négative, malgré une légère augmentation du pouvoir d’achat. Les Belges dépensent en moyenne 30 pour cent de leur revenu à leur logement (la brique dans le ventre), environ 13 pour cent à l’alimentation (notez la montée des box-repas !) et un peu moins de 12 pour cent à la voiture. Le Belge est également le champion des bons de réduction.

L’aperçu annuel du secteur sera envoyé séparément aux membres.

Scoop Paper Show : nouveau site à Malines !

En ce qui concerne le Paper Show 2017, nous pouvons être brefs : le salon était un succès fulgurant à tous les égards. Plus d’exposants que jamais, plus de visiteurs, une plus grande superficie et plus de fonds collectés pour SOS Villages d’Enfants ! Lisez le rapport détaillé du salon en cliquant sur ce lien, y compris les chiffres impressionnants.

En 2018, le Paper Show quittera le Brabanthal à Louvain pour emménager dans le Nekkerhal à Malines. La raison : le site à Louvain était devenu trop petit pour le salon, qui était victime de son propre succès. Le concept, par contre, ne changera pas, mises à part quelques nouveautés prévues au programme. Les catégories des PS Awards seront par exemple légèrement modifiées : les fournitures d’écriture seront divisées en ‘fournitures d’écriture pures et simples » et ‘créa et hobby’ ; il y aura une nouvelle catégorie pour la ‘maroquinerie et les cartables’. L’éco award s’appellera désormais le Responsible Office eco award, et les produits participants doivent détenir au moins l’un des dix labels RO.

Point de vue informatif, l’assemblée printanière était pleine comme un œuf de Pâques ! Et pour bien digérer toutes ces informations, les membres ont pu déguster un délicieux dîner. La vue panoramique sur le site des Diables Rouges était la cerise sur le gâteau. Notez d’ores et déjà la date de la prochaine assemblée dans vos agendas : elle aura lieu le 15 juin prochain.